600XT forever

Le forum des 600 XT, TT et Ténéré
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Garage à Mad

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
BeRneR
XT forever master
avatar

Nombre de messages : 7359
Age : 57
Localisation : perpignan
Date d'inscription : 23/10/2011

MessageSujet: Re: Le Garage à Mad   Dim 29 Avr 2018 - 11:17

il y a trois ans c etait ça dans l autre garage .........mais j ai vendu et vidé  Rolling Eyes


Revenir en haut Aller en bas
http://www.tayamaha.com
Stef3376
XT forever master
avatar

Nombre de messages : 3485
Age : 56
Localisation : Le Treport
Date d'inscription : 20/10/2012

MessageSujet: Re: Le Garage à Mad   Dim 29 Avr 2018 - 11:49

Saine occupation de retraité que de ranger son garage!
Revenir en haut Aller en bas
BeRneR
XT forever master
avatar

Nombre de messages : 7359
Age : 57
Localisation : perpignan
Date d'inscription : 23/10/2011

MessageSujet: Re: Le Garage à Mad   Dim 29 Avr 2018 - 11:56

oui et j avais un peu le couteau sous la gorge aussi avec madame  Rolling Eyes lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.tayamaha.com
Mad-Rider
XT forever master
avatar

Nombre de messages : 4586
Age : 36
Localisation : les p'tits Suisses
Date d'inscription : 30/10/2008

MessageSujet: Re: Le Garage à Mad   Dim 29 Avr 2018 - 23:44

ben moi le problème en ce moment, c'est qu'il y a trop de motos dans le garage ha ha (qui n'est plus celui du premier cela dit au passage..). Notamment, je retape une TTS N°2 Smile
Revenir en haut Aller en bas
Mad-Rider
XT forever master
avatar

Nombre de messages : 4586
Age : 36
Localisation : les p'tits Suisses
Date d'inscription : 30/10/2008

MessageSujet: Re: Le Garage à Mad   Lun 28 Mai 2018 - 22:31

Salut la fine équipe, bien remis de Banize 2018?

voici ma petite story de la 2ème manche de l'Ultimate Cup au circuit de Dijon-en-Prenois

Roulage du vendredi pour reprendre le rythme, réapprendre ce circuit que j'avais découvert en juillet 2016 : des grandes courbes à haute vitesse, quelques bosses, une énoooooorme ligne droite d'1km... il fait beau, le rythme est pas trop mal, on joue un peu avec Joël et on met au point nos démultiplication, tandis que Gab teste 4 cartographies différentes sur sa Kawa. Le circuit est moins technique que Carole, néanmoins comme c'est un circuit rapide, la façon dont on entre et surtout sort des courbes conditionne la vitesse et donc les chronos.

Le lendemain, météo au top aussi, je suis un peu mal-fichu... je saute la 1ère session d'essai libre pour le contrôle technique de la moto tandis que Joël et Gab roulent. 2ème session d'essai libre, je suis d'emblée dans mon meilleur chrono de la veille en 1:28.3, plutôt bien pour attaquer la journée. Malheureusement pour Joël, sa BMW aura un problème technique, ce qui l’empêchera de prendre les départs des courses. Pour ma part, impossible de faire un chrono correct durant la qualif car en permanence englué dans des paquets de pilotes plus lents. Je parviens, sans savoir comment, à me placer 10e sur la grille avec un 1:28.7.

Course 1 – Circuit Dijon-en-Prenois – 12 mai
Celle-ci se déroule bien, je fais un super départ et gagne d'emblée 3 places. Le groupe de tête n'est pas loin, mais je bute sur un 6e qui me bouchonne. Au bout de quelque tours, il part un peu large au freinage de la cuvette et j’en profite pour m’enfiler par l'inter puis m'échappe. Durant ce temps, le groupe de tête a creusé l’écart. Derrière, un pilote chute sans gravité, il s’agit de Gab… J'entame une remontée sur le 5e qui est à la peine physiquement, puis le dépasse. Il essaie de s'accrocher lorsqu’on revient sur des retardataires qui perturbent mon rythme. Il en profite pour revenir et me repasser dans la ligne droite. Je tiens bon et reprends le dessus plus loin. Je force le rythme pour perdre le moins de temps possible avec les retardataires, je profite de la moindre trajectoire pour m'enfiler et en intercaler un max entre lui et moi pendant les deux derniers tours. Je maintiens ainsi la 5e place avec un meilleur tour en 1:26.7. Dommage que je n'aie pas accroché le quatuor de tête dès le départ, car ils ont tous franchi la ligne d'arrivée dans un délai de 4 secondes et ça roulait dans des chronos similaires aux miens.

Course 2 – Circuit Dijon-en-Prenois – 13 mai
La course 2 était particulière, conditions météos pouraves, entre pluie et sec, et surtout froid, piste à 16°. Je pars en qualif sur une piste sèche, mais avec de la bruine, en pneu rain devant et slick derrière. Choix pertinent puisque le camion Michelin recommande cela avec des pressions plus élevées vu la fraicheur. Je m’élance en montant progressivement le rythme pour me placer 6e sur la grille.

Puis arrive la course : je fais un bon départ, mais un pilote de tête dévie et manque de me percuter. Je coupe et l’évite, ce qui permet à 3 pilotes en furie de me passer... Ils sont au taquet, gros angle dès le premier virage, mais je me dis que ça va décrocher avec ces conditions... et à raison ! 2e virage (gauche), les 4 pilotes devant moi chutent ! Je les évite, drapeau rouge direct.

Retour en pit-lane, d’où nous repartons pour un nouveau tour de formation. Je repars tranquille, histoire de laisser mes pneus remonter en température. Départ du tour de chauffe, un pilote de tête se bourre au même endroit ! Sa moto part en looping, résultat détruite ! Arrivé sur la grille, le départ est retardé pour débarrasser la piste. La direction raccourcit la course à 6 tours et nous redonne 2 tours de chauffe durant lesquels je monte progressivement le rythme pour chauffer les pneus.

Je fais un bon départ, mais un pilote derrière moi me dépasse à l’entrée du premier virage. J'essaie d'avoir un bon rythme, mais reste méfiant avec ces conditions météo, alors je force le déhanchement. Je veux marquer des points. Celui qui m'a doublé me bouchonne rapidement. Je ne parviens à lui faire les freins qu’au 3e tour puis je m'échappe. Je vois mon concurrent devant et sens que je peux le rattraper. Arrivé à son contact dans l'avant-dernier tour, BAM! il perd l'avant à nouveau dans ce gauche sous mes yeux ! Je dois ralentir et éviter la moto qui traverse la piste, en me prenant des morceaux de je-ne-sais-quoi sur la tronche. C’est une place gagnée, mais ça permet surtout à mon poursuivant de revenir au contact. Plus loin, un autre pilote a chuté à droite dans le dernier secteur ! c’est l’hécatombe... et une autre place gagnée. Mon poursuivant me prend l'aspi dans la ligne droite et se place à l'intérieur, mais je freine plus tard et reprends mon bien. Dans la dernière grande courbe, il fait une dernière tentative en accélérant plus tôt que moi et me passe par l'extérieur, mais j'accroche aussitôt plein gaz pour me coller derrière lui et prendre l'aspiration. Je déboite à la der sur la ligne droite avec suffisamment de vitesse pour le repasser et franchir la ligne d'arrivée devant lui et finir ainsi 3e !

Mon choix de pneu était judicieux car ceux qui ont chuté avaient des slicks à l'avant. J’ai tourné en 1 :30 régulier avec mon pneu rain devant. Même si la piste était sèche, le sol et l'air étaient froids. Dijon est un circuit rapide avec peu de gros freinages et peu de courbes à gauche. Du coup dans ces conditions, le pneu avant a le temps de refroidir durant la ligne droite où on atteint plus de 250kmh, d’autant que le flanc gauche n’est pas au contact du sol pendant presque 1.5km dans ce secteur… Difficile donc de maintenir un pneu avant slick en température surtout sur le flanc gauche. Ça explique surement toutes les chutes dans ce premier gauche après la ligne droite. Le pneu arrière prend de la charge en permanence et se maintient mieux en température.

Résultat : 3ème marche du podium du week-end ! Je suis toujours 4ème du général à 9 point du 3e. Le 2e ayant détruit sa moto avec une belle note de style grâce à ses loopings (blessé ?), on verra s’il sera présent au prochain départ. La 3e, voire la 2e place du classement général doit être atteignable ! Ces pneus Michelin vont bien, j’ai une Aprilia qui marche du tonnerre et dont je peux encore davantage exploiter le potentiel !

à suivre…





Revenir en haut Aller en bas
Guz'
Ligue anti-Honda
avatar

Nombre de messages : 17042
Age : 52
Localisation : à proximité d'une Moto (2KF)
Date d'inscription : 27/08/2008

MessageSujet: Re: Le Garage à Mad   Mar 29 Mai 2018 - 6:39

cheers


Vu les résultats des trois premiers, pas facile pour toi de rentrer dans le top 3, Par contre tu a une petite avance confortable sur les autres qui pourrait t'assurer la quatrième place. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Guz'
Ligue anti-Honda
avatar

Nombre de messages : 17042
Age : 52
Localisation : à proximité d'une Moto (2KF)
Date d'inscription : 27/08/2008

MessageSujet: Re: Le Garage à Mad   Mar 29 Mai 2018 - 6:48

Le 3 et 4 août, c'est vers chez moi qu'aura lieu l'épreuve, je passerais t'encourager si je suis chez moi. Wink
Revenir en haut Aller en bas
syl
XT expert
avatar

Nombre de messages : 1333
Age : 37
Localisation : corrèze
Date d'inscription : 14/10/2017

MessageSujet: Re: Le Garage à Mad   Mar 29 Mai 2018 - 22:21

superbes photos, et joli récit de tes courses : on s'y croirait en te lisant!!! merci de partager tout ça Wink
Revenir en haut Aller en bas
totone
best of the best
avatar

Nombre de messages : 951
Age : 31
Localisation : La Roche Sur Yon
Date d'inscription : 04/04/2017

MessageSujet: Re: Le Garage à Mad   Mar 29 Mai 2018 - 22:47

C'est classe troisième, merci pour le récit en tout cas, c'est très agréable à lire.
Revenir en haut Aller en bas
Mad-Rider
XT forever master
avatar

Nombre de messages : 4586
Age : 36
Localisation : les p'tits Suisses
Date d'inscription : 30/10/2008

MessageSujet: Re: Le Garage à Mad   Mar 29 Mai 2018 - 22:53

Guz' a écrit:
Vu les résultats des trois premiers, pas facile pour toi de rentrer dans le top 3, Par contre tu a une petite avance confortable sur les autres qui pourrait t'assurer la quatrième place.   Wink

En effet, c'est pourquoi maintenant il faut que j'accroche sévère pour essayer d'aller chercher le podium Smile (et que je me sorte encore plus les doigts du c*l)  Laughing  Laughing

Guz' a écrit:
Le 3 et 4 août, c'est vers chez moi qu'aura lieu l'épreuve, je passerais t'encourager si je suis chez moi. Wink

OUIIII! au circuit du Val de Vienne. Je peux t'avoir des pass pour accéder librement aux paddock et tribunes du circuit Wink

syl a écrit:
superbes photos, et joli récit de tes courses : on s'y croirait en te lisant!!! merci de partager tout ça Wink
totone a écrit:
C'est classe troisième, merci pour le récit en tout cas, c'est très agréable à lire.

tant mieux alors Smile comme ça je sais que je n'écris pas pour rien Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Mad-Rider
XT forever master
avatar

Nombre de messages : 4586
Age : 36
Localisation : les p'tits Suisses
Date d'inscription : 30/10/2008

MessageSujet: Re: Le Garage à Mad   Mar 28 Aoû 2018 - 22:11

Ma saison 2018 en Ultimate Cup (suite)

3ème manche à Nogaro, circuit Paul Armagnac
Départ mercredi avec Gab pour 10 heures de route. Sur le chemin, on fait une halte pour acheter un couvre réservoir en fibre d'occasion que je monterai le lendemain à la pause de midi sur ma moto. On retrouve notre fine équipe sur circuit le soir.
Jeudi, découverte du circuit avec les sessions d'entraînement. Le tracé est sympa et si je m’en sors plutôt bien pour une première, je termine la journée par une chute : je perds l'avant à droite après les stands en attaquant trop sur la corde et en montant sur les vibreurs en plein angle. Ça me vaut une belle traversée de piste jusqu'au bac à graviers. Je m'en sors indemne et la moto n'a que du dégât superficiel. Elle sera remise en état le soir-même avec l’aide des copains. Les protections ont fait leur job, surtout le couvre réservoir acheté la veille !

Course 1 – Circuit Nogaro – 29 juin
Vendredi, on attaque les premiers essais de la compétition. Il faut se remettre dans le bain après cette chute. Heureusement, le matériel fonctionne bien. Il demeure une légère appréhension de voir l’avant se dérober à tout instant, mais au final, ça tient, c’est surement dans la tête. De plus, j’ai une sensation de flottement en courbe et par conséquent, un peu de difficulté à sentir la moto stable sur l’angle et de l’inscrire en courbe. Je pas à dire si ça provient des Michelins ou pas, mais c’est ainsi depuis le début de saison.
Je me place 14e aux qualif. Petit détail intéressant : plusieurs habitués du coin au gros rythme se sont inscrits à cette manche uniquement. Il faudra s’accrocher pour chercher les points. La course est donnée pour 13 tours. Je fais un bon départ et gagne d'emblée quelques places. Derrière, une double chute nous fait stopper la course au bout de 3 tours. Le départ sera redonné pour 6 ou 7 tours, ce sera difficile d'en avoir à l'usure en si peu de tours. Je parviens à finir 11e. Il y a eu de belles bagarres pendant cette course. J'étais notamment en train de revenir sur les quatre pilotes devant moi qui tournaient dans les mêmes chronos. Cependant, j'ai pu maintenir in extremis ma 11e place, car j'ai un peu craqué dans le dernier tour : croyant que j'avais du monde collé derrière moi, j'ai fait un dernier tour en prenant des trajectoires pourries en essayant de fermer les portes alors que j'avais une petite avance confortable. Ca a permis à mon poursuivant de revenir au contact et il a failli me coiffer sur la ligne d'arrivée à quelques centièmes près !

Course 2 – Circuit Nogaro – 30 juin
Samedi, il fait encore plus chaud que la veille avec 36° ! Il faudra faire attention aux pressions des pneus et se méfier car une piste très chaude peut être piégeuse. Je me qualifie ce coup-ci 11e en 1:40, soit 2 secondes moins rapide que mon meilleur temps en course de la veille. On sera parti pour 10 tours. Là encore, il faudra rapidement prendre le rythme, car c’est relativement court pour jouer la carte de l’endurance.
En me positionnant sur la grille de départ après le tour de chauffe, je trouve mon guidon anormalement souple... je jette un œil et m'aperçois que mon amortisseur de direction s'est dévissé et ne retient plus ma fourche ! Le commissaire de départ se tient devant nous avec son drapeau hissé, prêt à se retirer pour l’allumage des feux. Je me demande si je lève ma main pour signaler une défaillance technique, mais si je le fais pour revisser mon amorto, je devrai partir depuis les stands en dernière position… si on me laisse le temps de le faire… et je vais retarder toute la procédure de départ… et je n’y gagnerai rien… Du coup, je laisse tomber et me dis que je ferai la course sans… tout cela en l’espace de 3 secondes (rires jaunes). Et c’est après ce genre de situations que l'on se rend compte des bienfaits de ces petits ustensiles, car le guidon dansait un peu la lambada durant la course.
Je fais un super départ et me retrouve directement dans le groupe de tête après 2 virages. Quelques pilotes plus rapides reprennent leur avantage au bout de quelques tours et je parviens à accrocher ce groupe. Cependant, je force un peu trop et j'ai du mal à garder une belle trajectoire propre malgré un rythme constant en 1:38/39. Je me méfie également avec cette forte chaleur, sans compter cette sensation de léger flottement permanent en courbe. Vers la fin de course, je veux remonter les 2 qui me précèdent, mais je commence à sentir le pneu arrière glissouiller et me demande si je ne suis pas un peu aux limites de ce que peut m'offrir le Michelin slick evo. Peu après dans l'avant dernier tour, mon poursuivant de la veille - qui avait pris un gros rythme en 1:37 et qui s'était échappé plus tôt - perdra l'avant à l’endroit où j'ai senti l’arrière de ma moto glisser un tour avant. Je relâche légèrement mes deux prédécesseurs, me disant qu'il vaut mieux éviter de tenter le diable et maintenir la position. Cependant, je fais la même erreur que la veille, ne sachant pas si j'ai du monde aux trousses et je fais un dernier tour mauvais. Celai permet à mon poursuivant du jour de revenir au contact. J’évite la correction et maintient de justesse ma 9e place sur la ligne d’arrivée, alors que j'avais plus de 100m d'avance dans l'avant-dernier tour. Je termine ce coup-ci 9e.

Bilan de ce week-end : j’ai marqué quelques petits points intéressants pour le championnat pour un circuit que je découvre. Je conforte ma position de 4e au général avec une avance confortable sur les suivants, mais l'écart se creuse légèrement avec le 3e. Non seulement, les locaux de l’étape ont subtilisé quelques points, mais les autres pilotes du championnat - qui jouent comme moi - commencent aussi à se montrer de plus en plus menaçants. C’est ça la compétition et c’est beau !
Comme évoqué précédemment, j’ai des sensations spéciales avec la stabilité de la moto en courbe (c'était pareil avec mon ex R1 2012 chaussée des mêmes pneus). J'ai l'impression que d'autres pneus m'ont déjà donné un meilleur feeling, notamment avec la R1. Avec le rythme que j'ai, Je dois peut-être envisager de passer à la gamme de Michelin supérieure. Il paraît que le feeling est différent. Il faut aussi que je me procure d'autres repose-pieds, car mes jambes sont bien trop repliées malgré des réglages aux plus bas. Ça génère de l'inconfort et des mauvais appuis dans les courbes. Ça a peut-être un lien avec mon feeling bizarre. Voir aussi du côté des suspensions ? j’ai essayé d’agir sur les compressions, mais n’ai senti que peu de différence.
Néanmoins, la moto marche bien et ça reste un plaisir de la piloter. Le top serait aussi d’avoir un panneauteur pour m’indiquer le temps qui me sépare de mon poursuivant, afin de rester concentré jusqu’au bout !

Gianni #90

Revenir en haut Aller en bas
syl
XT expert
avatar

Nombre de messages : 1333
Age : 37
Localisation : corrèze
Date d'inscription : 14/10/2017

MessageSujet: Re: Le Garage à Mad   Mar 28 Aoû 2018 - 23:44

encore une fois : joli récit!!

vous n'avez pas droit d'utiliser un genre de "radio/oreillette", avec quelqu'un qui te donnerai ces infos??
Revenir en haut Aller en bas
Mad-Rider
XT forever master
avatar

Nombre de messages : 4586
Age : 36
Localisation : les p'tits Suisses
Date d'inscription : 30/10/2008

MessageSujet: Re: Le Garage à Mad   Mer 29 Aoû 2018 - 20:46

je crois que rien ne l'interdit formellement. Mais ça revient au même que le panneautage: il faut déjà avoir qqun pour le faire Smile
Revenir en haut Aller en bas
Mad-Rider
XT forever master
avatar

Nombre de messages : 4586
Age : 36
Localisation : les p'tits Suisses
Date d'inscription : 30/10/2008

MessageSujet: Re: Le Garage à Mad   Lun 17 Sep 2018 - 0:27

Ma saison 2018 en Ultimate Cup (resuite)

4ème manche au Vigeant, circuit du Val-de-Vienne
Avec Gab, on prend le départ mercredi tranquillement pour rejoindre notre petite équipe de Français adorés pour cette quatrième manche.

Roulage du jeudi pour se remettre dans le bain, ça roule, pas d'encombres, mais il fait chaud, trèèèès chaud. Vivement qu’on installe la piscine gonflable ! Un petit plouf dedans après un roulage, ça fait du bien ! Pour ma part, j'essaie de nouvelles platines repose-pieds qui me donneront satisfaction. Ma coque arrière en fibre n'étant pas au point depuis la chute de Nogaro, j'ai utilisé une autre équipée d'une autre selle, très jolie avec son doux revêtement et sa déco RSV4, mais elle glisse ! C'est embêtant lors des phases de freinages et pour la position déhanchée en courbe : je prends plus sur les bras pour me tenir sur la moto, moins de stabilité et plus de fatigue. Je regrette rapidement ma selle racing en mousse..

Course 1 – Circuit Le Vigeant – 03 août
Le lendemain, on attaque les essais et qualif1. Il fait encore plus chaud, on surveille nos pressions-pneu de près ! Je me qualifie 12ème en petit 51, Joël 17ème en petit 52, Gab 33ème en petit 57. Sur la grille de départ, une moto surchauffe et se transforme en fontaine.. le pilote doit abandonner. Je fais un excellent départ (à croire que j'ai un abonnement !) et gagne plusieurs places. Derrière moi, une grosse triple chute survient dans le premier tour. J'entame une remontée sur plusieurs pilotes. On voit le drapeau jaune, 3 pilotes et leur moto sont à terre dans le gravier + un pilote arrêté sur sa moto en bord de piste. Pas de drapeau rouge, la course continue et je reprends illico le rythme et ma remontée. Gab avait aussi pris un super départ, mais ayant vu la chute se produire devant lui, et convaincu qu'il allait y avoir drapeau rouge, il a levé la main et ralenti. Seulement il y avait le drapeau vert juste après, et il s'est fait dépasser par tout le monde. Il a quand même réussi à récupérer quelques places, agacé et surpris de cette situation.

Je vois le groupe de tête devant moi, j'en gratte un de plus dans le 6ème tour et me retrouve momentanément 7ème. Durant le 7ème tour, je grappille encore la 6ème position, puis j'aperçois le drapeau rouge agité : course interrompue puis terminée ! Motif : l'arrêté préfectoral dit de stopper toute course à 19h ! L'orga a pris du retard aux qualifs de l'après-midi et n'a pas pu le compenser. Comme nous étions la dernière course de la journée, il n'y avait plus de temps pour faire une course entière.. c'est casse-bonbons... et en plus ma 6ème place ne sera pas validée car c'est la position lors du dernier passage de ligne d'arrivée qui est prise en compte.. 7ème donc pour cette course N°1 avec un sentiment mitigé, partagé entre l’agacement de l’organisation, d’une course incomplète et d’une place perdue, et la joie des bagarres qui furent sympas, d’avoir réalisé mon meilleur temps personnel en 49 et de sentir que je peux encore aller plus vite.

Course 2 – Circuit Le Vigeant – 04 août
Le samedi, on attaque avec la qualif2. Chrono en deçà en 51 qui me place 13ème juste entre Benjamin et Thomas, ces deux mêmes qui ont failli me coiffer sur la ligne à Nogaro ! Mais je m’en déferai rapidement. Joël 18ème en 52 toujours, Gab 30ème en 58. Superbe départ pour me retrouver direct dans les 10 premiers. L'homme de tête chute dans le premier double droit. Dans la confusion du peloton, je m'embrouille les pinceaux avec mes vitesses et me retrouve avec le 5ème rapport enclenché au lieu du 2ème. 3 pilotes en profitent pour me dépasser à la réaccélération, trop facile ! Ça m’enrage, surtout après ce départ canon ! à tel point que je reprends 2 places dans ce même tour. La première de façon nette en me plaçant à l’intér au freinage du "trop tard", et ensuite de façon assez culottée et musclée sous la passerelle en faisant un freinage (très) tardif et proche de l’autre pilote par l’intér, suite auquel j’ai écarté la traj et bloquer le passage pour maintenir la position... culotté vous dis-je. Joël, situé quelques positions derrière, dira en rigolant que ce fût « un peu gonflé ». Bah quoi.. j’ai juste repris mon bien.. non ?

Je m’échappe ensuite de mes poursuivants, que je tiendrai en respect durant la course. J'aperçois le groupe devant et essaie de les remonter, mais un petit écart s’est déjà créé. J'insisterai jusqu'au 6ème tour en claquant mon record personnel en 1.49.4 à 1 seconde des meilleurs temps de mes prédécesseurs. Sentant que l’écart sera difficile à combler, je décide de lâcher la pression et de prendre un rythme "de croisière" en jetant un œil derrière pour gérer mon avance. Je finirai mes 7 derniers tours de course en solo en 6ème position. Quelques pilotes chutent (il fait 39° !), dont deux devant moi. Joël chute en fin de course au freinage du « trop tard » à cause d'avant-bras tétanisés. Pas de bobos et peu de dégâts. Quant à Gab, il finira sa course heureux alors que le moral n’y était pas du tout après une qualif2 où il a morflé physiquement.

Dommage de m'être planté de vitesse dans ce premier tour de la course 2, mais ça vaut mieux qu’une chute ! Ça aurait été sympa (d'essayer) d'accrocher d'emblée ce premier peloton !
Sachant qu’il est difficile de réaliser des top performances par forte chaleur, je suis ravi d’avoir amélioré mon record personnel d’une seconde pleine par rapport à l’an passé aux conditions plus favorables. D’autant que ces secondes-là deviennent de plus en plus difficiles à gagner.
Toujours 4ème du championnat, la 3ème place semble désormais inaccessible. Il reste encore la dernière manche à Magny-cours en octobre. Je vais tâcher de conserver ma position au général, pour autant que bébé N°2 ne pointe pas son bout du nez avant ! 

Gianni #90

Revenir en haut Aller en bas
Rod 44
XT forever master
avatar

Nombre de messages : 21819
Age : 48
Localisation : Nantes sud 44
Date d'inscription : 22/12/2006

MessageSujet: Re: Le Garage à Mad   Lun 17 Sep 2018 - 8:46

très beau récit ! c’est bien sympa. merci Gianni Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Garage à Mad   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Garage à Mad
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
600XT forever :: Divers :: 600xt forever-
Sauter vers: